Pub center

Nos cours de boxe thai lille hellemmes villeneuve d'ascq

Le club

Notre club a été crée en Janvier 2014.

Il est partie intégrante du Club Léo Lagrange de hellemmes, qui compte déja plus d'une dizaine d'arts martiaux.

Nous avons pour vocation de faire connaitre notre discipline : le Muay Thaï, jusqu'alors pas représenté dans les environs de Hellemmes et Villeneuve d'ascq.

Notre situation géographique est excellente, le complexe sportif où se situe le Dojo, surplombe le Boulevard de l'Ouest ( la grande avenue avec tous les concessions auto de Villeneuve d'Ascq ) , à deux pas des accès autoroutiers , des Univeristés (Lille 3 ), à 1km du centre Commercial Auchan V2, et à proximité du centre Ville de Hellemmes.

Nous attachons une importance forte à la pédagogie et aux méthodes d'apprentissage. Nous aspirons à une approche ludique et conviviale pour toux niveaux, nous sommes assez opposés à un enseignement type "militaire" ou à une pédagogie martiale un peu trop traditionelle.

Hommes, Femmes, Jeunes +13 ans, ou personnes plus agées sont les bienvenus, tant qu'il n'existe pas de contre-indications médicales.

Notre objectif pour cette saison et pour la saison prochaine est de promouvoir le club, d'étendre notre discipline et également de former nos encadrants.

Nous remercions le Club léo Lagrange de nous donner les moyens et les bénévoles pour leur implication.

L'équipe.

 

Histoire du Muay-Thaï

Le Muay Thaï ou plus communément appelé "Boxe Thaïlandaise", était à l’origine un moyen de se défendre datant de plus de 500 ans.

En 1774, prisonnier de l’armée Birmane, le boxeur Nak Khanom Ton doit affronter les dix meilleurs boxeurs Birmans. Il gagna les dix combats, devant le courage de Nak Khanom Ton, le roi de Birmanie lui rendit sa liberté. La mémoire de Nak Khanom Ton est célébrée chaque année le 3 août dans toute la Thaïlande.

A partir du dix-huitième siècle, il est le passe temps favori de la population et chaque village organise régulièrement des combats, en exhibant fièrement leurs boxeurs locaux. Il faut savoir qu’auparavant les gants, les rounds, et même les catégories de poids n’existaient pas.

A partir de 1930, le Muay Thaï devient un sport codifié qui adopte en grande partie les règles de la boxe Anglaise (Le ring, les catégories de poids, les rounds sont adoptés). Après la seconde guerre mondiale, deux grands stades sont édifiés : le Lumpini et le Rachadamnoen. Le Muay Thaï sport national, se pratique dans toute la Thaïlande, à l’école, à l’université et à l’armée.


COUTUMES MUAY-THAÏ

La Thaïlande étant un pays bouddhiste, il faut connaître certaines coutumes afin d’apprécier à sa juste valeur le Muay Thaï.

Le Ram-Muay est la danse qu’exerce le combattant avant son combat, elle sert à chasser les mauvais esprits, mais aussi celui-ci permet de s’échauffer et de se concentrer.

Le serre-tête que porte le boxeur quand il rentre sur le ring s’appelle le Mongkon, il représente le savoir du maître transmis à l’élève.

Le petit lacet noué autour du bras du boxeur est une sorte de porte-bonheur appelé le Yann.

Les boxeurs évoluent sur un fond musical, le Pim Muay qui est composé de quatre musiciens. Cette musique suit le rythme du combat, quand celui-ci accélère la musique aussi, afin de pousser à fond les boxeurs dans leurs efforts.


REGLEMENTATIONS DU MUAY-THAÏ

Le Muay Thaï se pratique en short avec comme protections des gants, un protège -dents et une coquille.

Les armes du boxeur sont les poings, les coudes, les genoux (au corps et à la face), les pieds et bien sur les tibias. Les projections et les saisies font aussi partie de l’arsenal du combattant.

En Thaïlande tous les combats se font avec les coudes sans protection. En France, le retour à la tradition est de retour. À tous les niveaux les pratiquants peuvent utiliser les coudes, mais avec des coudières comme protection.

Il existe quatre catégories de niveau : les classes D (débutant), les classes C (amateurs), les classes B plus expérimentées et d’un meilleur niveau, pour finaliser les classes A qui représente l’élite du Muay Thaï.

Les classes A sont sans protections, mis à part les gants et coudières.

Les classes B avec gants, coudières et casque.

Pour des soucis d’intégrité des boxeurs, la fédération de Muay-Thaï a ajouté pour les classes C & D d’autres protections : le casque, le plastron, coudières ainsi que les protège tibias.